Notre projet pour les Védasiens

Notre projet pour les Védasiens

Chères Védasiennes,
Chers Védasiens,

Le premier tour de l’élection municipale s’est déroulé dans un contexte inédit. Le 15 mars dernier, les Védasiens ont envoyé un message fort et clair quant à leur souhait de changement pour Saint-Jean-de-Védas et son avenir.

Avec près de 39% des suffrages exprimés, vous avez placé notre liste
« Écrivons ensemble l’avenir » à un point de la maire sortante (seulement 36 voix d’écart !).

Nous tenons à vous remercier pour votre confiance. Nous mesurons la responsabilité qui est aujourd’hui la nôtre pour vous accompagner dans cette volonté de renouvellement.

Notre détermination pour ce second tour demeure intacte : mobiliser nos énergies et agir en responsabilité pour qu’un nouvel avenir s’écrive à
Saint-Jean-de-Védas.

J’ai grandi dans un village où il faisait bon vivre. Engagé dans la défense des Védasiens depuis plus de 20 ans, ce qui m’anime aujourd’hui, c’est cette volonté de redonner une identité, une âme et un coeur à ce village devenu
« ville dortoir ». Créer du lien. Connecter les quartiers. Donner la parole aux Védasiens. Replacer l’Humain au coeur de la ville.

Pour cela, je serai le Maire qui saura se faire respecter et défendre les intérêts de la commune et de ses habitants auprès de la Métropole, des autres collectivités et des services de l’État. Et bien qu’ils n’aient pas toutes les compétences pour agir sur son territoire, c’est au Maire et au conseil municipal qu’il revient d’impulser une dynamique pour améliorer notre cadre de vie. Je m’y engage !

Je me suis entouré d’une équipe de Védasiennes et de Védasiens de tout bord politique, engagés, riche d’une diversité de compétences, qui portent des valeurs fortes et qui s’appuieront sur leurs expériences pour répondre efficacement à vos préoccupations quotidiennes.

Notre liste porte le projet d’une participation locale transparente et sincère. Nous souhaitons que les habitants soient pleinement associés au processus décisionnel.

La transparence étant une valeur cardinale de mon action, je vous ai communiqué, dès le début de ma campagne, ma situation financière ainsi que mon patrimoine. Et je m’engage à les publier chaque année. Cette démarche est la garantie d’une gestion sincère et transparente, où l’intérêt collectif ne sera plus jamais évincé et sacrifié sur l’autel d’intérêts personnels et privés inavoués.

Le développement harmonieux de notre commune n’a que trop souffert du manque cruel de vision et d’engagement de Mme Guiraud, qui aura consacré ses deux mandats à rejeter ses fautes et son inaction sur les autres collectivités.

Au cours de ces 11 dernières années, elle n’aura su que « bétonner » à outrance et couper des arbres. Aucun équipement structurant réalisé et ne parlons pas des pistes cyclables. Toujours aucun lycée. Aucune proposition pour désengorger Saint-Jean-de-Védas d’une circulation accrue et chaque jour pénalisante. Quant à sa vision sur la concertation et le dialogue, il apparaît évident qu’elle ne répond absolument pas aux attentes légitimes des Védasiens, comme en témoigne récemment la question de l’aire d’accueil des gens du voyage.

À la lecture du catalogue de propositions de Mme Guiraud, un constat affligeant s’impose : en 11 ans de mandature, cette dernière n’a pas été capable de mettre en oeuvre ses 111 propositions ! Et elle semble découvrir à l’aube d’une nouvelle élection l’importance de la préservation de l’environnement, du processus de démocratie participative ou encore des outils numériques…

En ce qui concerne la gestion de la crise sanitaire, si Mme Guiraud a répondu à ses obligations administratives, elle a cependant, dans la précipitation, distribué des masques ne répondants pas aux normes Afnor, de qualité médiocre, et de taille inadaptée. Des masques confectionnés à Madagascar, dans des conditions humaines et sanitaires opaques et douteuses. Tout cela encore manque de transparence et de responsabilité !
Je condamne également fermement son utilisation, à des fins de propagande électorale, du journal municipal du mois de mai 2020, qui rappelons-le est financé par nos impôts ! La couverture du dernier numéro met en scène un supposé couvre-feu (de 22h à 6h durant le confinement), alors même que l’arrêté municipal publié en ce sens repose sur des bases juridiques
caduques ! Seuls 3 communes du département (Montpellier, Sète et Béziers) ont en réalité bénéficié de ce couvre-feu que seul un arrêté préfectoral était en droit d’instaurer. Plus qu’un mensonge politicien ou qu’une approximation juridique, il s’agit ici d’irresponsabilité politique et d’opportunisme électoral. Nous ne pouvons plus accepter cela !

La gestion communale ne doit plus être une affaire de droite ou de gauche. Elle doit transcender les clivages partisans et les ambitions personnelles. Ma liste en est la preuve. J’appelle donc l’ensemble des électeurs qui ne souhaitent plus de cette politique autocratique à nous rejoindre pour que nous écrivions ensemble un nouvel avenir pour notre commune.
Dimanche 28 juin, nous dépoussiérerons l’action municipale. Elle sera réinventée afin d’être connectée à son temps et à sa population. Elle sera redynamisée pour nous permettre de relever collectivement les nouveaux défis qui s’offrent à nous.

Prenons soin de notre territoire, prenons soin de nous.

Écrivons ensemble l’avenir.
François RIO

Cliquez ici pour télécharger notre projet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *